VIDEO. Un reportage très émouvant sur les Mikeas, un peuple malgache coupé du monde

Le peuple des Mikea est un peuple qui se trouve dans le sud-ouest de Madagascar, au nord de Toliara. Isolé des grandes villes, il souffre de la dégradation des forêts où se trouvent leurs habitats. Si auparavant, les Mikea ont fui les colonisateurs pour se réfugier dans cette vaste forêt dense, en ce moment ce sont des Malgaches qui les pourchassent et les chassent de leur terre ancestrale.

https://www.youtube.com/watch?v=vMjjxB6-0bw

S’abonner
Notifier de
guest
10 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
Olivier Rakotoarivony

Ô RAFANJAKANA Ô ! Mba jereo ny vahoakanao fa mbola misy mijaly any ho any.

Le Gouallec Jean Claude

J’ai eu connaissance des mikeas dès 1965, j’étais chargé à l’époque de l’histoire et géographie au collège Normal de Tuléar……je ne suis jamais allé à leur rencontre par respect….

Gajac Jean-Loup

Amon avis, et sans chercher à vous offenser, une marque de respect encore plus fort aurait été de les rencontrer « avec respect » et non de vouloir les mettre en isolement sous cloche comme si vous alliez les contaminer avec nos microbes. Ce ne sont pas autre chose que des êtres humains comme nous tous avec les mêmes besoins de sécurité, de nourriture, de bien-être. 🙂

RAKOTOARINIRINA Rigobert Tina

Grand merci pour ce reportage très intéressant et très instructif. Les Mikeas, peuple de cette forêt sèche du Sud Ouest de Madagascar, s’adaptent bien à leur milieu naturel. Ils connaissent les vertus médicinales de toutes les plantes de leur forêt en cas de maladie. Mais avec cette déforestation grandissante, leur survie est menacée. Il est alors temps de les ramener à la vie moderne du pays, mais cela devra se faire avec grande attention, d’une manière progressive et minutieuse.

Fara Rasamimanana

Si leur choix est de vivre ainsi, le compromis est de leur apprendre à entretenir leur habitat, qu’ils sont entrain de détruire sans replanter ce qu’ils extraient de cette nature!

Rakoto

tany tsisy fanjakana…

Patricia Pudman

Cc,je suis triste en regardant se reportage la,

Free

Pas étonnant vu l évolution de l histoire, on a chassé les français, ensuite on veut chasser les karana ( mais on a du mal à les virer), puis les chinois, et comme il n y aura plus personne c est notre tour de se bouffer entre nous.

Elie dar

Merci a theo pour le reportage des mikeas ,g croi kil es temp de penser aux qui nous entoure et de faire de reboisement aussi ,c pas just pour les mikeas pour nous tous car le rechauffen climatic sa nous regarde tous

Lema Kilola

Le développement ou ce qui tient de ça a manifestement pris une mauvaise direction : on est parvenu aujourd’hui à un carrefour où les dirigeants du monde ne s’accordent plus sur la suite : continuer coûte que coûte ou changer de paradigme…?